L'infos en toute objectivité

La diplomatie marocaine, pilier de la richesse nationale

La diplomatie marocaine, pilier de la richesse nationale

Jan 25, 2017

Après avoir soigné son économie et procéder à un plan de développement national qui a changé l’image du pays, le Maroc s’intéresse maintenant à rétablir ses relations à l’international et à gagner de nouveaux alliés en particulier en Afrique. La diplomatie marocaine semble avoir fait de gros pas dans cette stratégie en profitant de la tournée africaine de Mohammed VI et l’expertise de certains conseillers comme Mounir Majidi, secrétaire particulier du Roi, dans la réalisation des différents plans de développement à l’échelle nationale et continentale.

 

500 accords avec l’Afrique Subsaharienne

En optant pour l’Afrique comme nouvelle destination stratégique, la diplomatie marocaine a réussi ce qui s’avérait impossible il n’y a pas longtemps. En effet, le Roi Mohammed VI est allé chercher des alliés politiques et économiques dans l’Afrique Subsaharienne. Il est même parvenu à se rapprocher – avoir presque un accord politique – avec le Nigéria qui est un allié historique du Polisario, l’« ennemi » du Maroc en Afrique à cause de la propriété du Sahara occidental.

Si la diplomatie va bien, l’économie va encore mieux. En effet, grâce à ses rapprochements du pays de l’Afrique Subsaharienne, le Maroc a pu signer plus de 500 accords de partenariat avec ces pays dans le but d’étendre les investissements marocains à l’étranger. Le Royaume va investir en Ethiopie dans une usine à engrais, au Nigéria dans un projet similaire et assurera le transport du gaz nigérian vers l’Europe en passant par plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest.

Le Maroc, un pays indispensable à l’Afrique ?

Riche des compétences et fort dans sa diplomatie, le Maroc est également un pays riche en ressources naturelles et surtout en phosphate. En effet, le Royaume exploite bien ses ressources et développe d’énormes projets pour accroitre sa production en ressources renouvelables. Pour le phosphate, il s’agit de l’« Or » qui rendra bientôt ce pays indispensable à l’Afrique, même au monde peut-être.

En vérité, le phosphate sera rare d’ici 30 ans. Son prix sera alors exorbitant. Le Maroc possède 75M de la richesse mondiale en cette ressource. C’est ainsi que les marocains projettent d’être un acteur de premier rang dans l’économie mondiale. A l’aide de stratégies ciblées élaborées par le Roi et ses collaborateurs dont Mounir Majidi, le Maroc ambitionne également de devenir un hub stratégique pour développer l’économie africaine et aider son continent à combattre la faim dont souffrent plusieurs de ses pays.